Un journaliste de France 24 tabassé au congrés du FN par leur milice

Michaël Szames, journaliste France 24 tabassé par
le service d'ordre du Front National.
Lors du congrès du F-Haine, qui se tenait les 15 et 16 janvier 2011, un journaliste, accrédité, de France 24 à été "violenté", "insulté", puis "violemment jeté dehors" par le service d'ordre du parti. Au passage, ces "gros bras" lui ont confisqué sa carte de presse et ses papiers d'identité...

Alors évidemment, ils s'en sont pris à un journaliste juif. Soit disant, "celà ne se voyait ni sur sa carte d'identité, ni sur son nez" a rétorqué froidement Monsieur Le Pen lors d'une interview. Quoique j'en doute, ce ne serait donc pas son origine juive qui soit la cause de ce tabassage mais bien le fait que ce journaliste ait pris des photos de Marine et Jean Marie Le Pen en train de danser. Celà aurait déplu et le service d'ordre composé de 8 vigiles aurait alors empoigné le journaliste, isolé dans une pièce, et litterallement passé à tabac pendant de longues minutes.
Le lendemain des faits, Michaël Szames (le journaliste) à évidemment porté plainte contre cette abominable agression et le syndicat de journalistes SNJ-CGT à anoncé qu'il "se portera partie civile à ses côtés, s'il le souhaite".
Mais, chose totalement hallucinante, lundi, le FN à également déposé plainte pour "dénonciation calomineuse" à l'encontre du journaliste de France 24. De son coté, Le directeur de la rédaction de France 24, Jean Lesieur, a condamné le "comportement indigne de membres" du FN à l'encontre de M. Szames, et qualifié de "particulièrement déplacées, voire nauséabondes" les allusions de M. Le Pen.
Remarquez, c'est pas nouveau au F-Haine, le tabassage de journalistes! Ce n'est pas moi qui le dit mais Reporters Sans Frontières qui affirme que "au moins quinze agressions avaient été commises contre des journalistes rendant compte des activités du parti politique entre 1990 et 2000" par le service d'ordre du Front de la Haine.
Reste plus qu'à attendre que la justice condamne cette lâche agression.

Voici le témoignage du journaliste victime de cette scandaleuse agression :


Pour finir cet article sur du bon son, voici un texte de Keny Arkana adressé directement au F-Haine :
Keny Arkana, Abat le Front de la Haine


Plus d'infos sur cet article:
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-48856-journaliste-moleste-le-snj-cgt-denonce-les-nervis-du-fn.html

1 commentaire:

  1. Le FN n'a pas sa place! Monsieur Propre ou Marine, même combat! B!M

    RépondreSupprimer

Veuillez saisir votre commentaire ici...
NOTE : Tous les commentaires sont les bienvenus dans la mesure où ils sont raisonnés et constructifs.
Sont interdits, les commentaires purement insultants et manifestement racistes ainsi que les spams publicitaires pour du viagra, un iphone à 3 dollars ou un job de rêve qui paye 2000€ par jour en étant dans son lit...
En raison d'une recrudescence des spams,vous devez être maintenant inscrit pour publier. Soyez certains que ce n'est pas pour censurer et encore moins pour vous fliquer (utilisez une fausse identité si vous voulez) mais uniquement pour filtrer les spams. Vous êtes toujours libre de dire ce que vous voulez sur PlaceAuPeuple!