La RIAA continue d’aseptiser le Web : 1,5M de Dollars pour 24 morceaux téléchargés!

PlaceAuPeuple tirait la sonnette d'alarme il y a quelques jours dans un précédent billet intitulé sobrement Acta, ou comment l'Ordre Mondial va tuer le Web! Evidemment, je vous invite à lire l'article qui par ailleurs, présente une vidéo qui vous explique comment l’aseptisation du web se met en place...

En ce début Novembre, ACTA refait parler de lui au travers de la machiavélique association RIAA, comprenez la quasi totalité des plus grands producteurs et diffuseurs Américain de supports copyrightés du genre Warner Bros, Sony BMG, Universal et tout ça...

Les voilà donc qui sont passé à l'acte!
Ils sont en ce moment même, en train de mettre en place un système ultra répressif pour faire respecter les droits d'auteurs sur Internet, le problème, c'est que ce système fait voler en éclat la sphère privé et détruit donc, par la même occasion, le droit au respect de la vie privée car votre fournisseur internet aura l'obligation de surveiller votre utilisation d'internet et de balancer à ACTA tous vos agissements soit disant illégaux...

Ce n'est pas de la science-fiction : Ils ont bel et bien commencé a mettre en place leurs mesures totalement illégales! Ainsi, ils viennent de faire fermer LimeWire, ce magnifique logiciel Peer-to-Peer qui permettait de télécharger films, musique, et programmes en deux secondes...
Alors, même si, Lime Group, société mère de LimeWire va rebondir en proposant un autre service de téléchargement (leurs ingénieurs bossent déjà sur un nouveau système ;) ; il n'en est pas de même pour tout le monde.... Ainsi, Madame Jammie Thomas-Rasset, simple ressortissante Américaine, vient d'être condamnée sans aucun état d'âme par la RIAA à verser 1,5 Million de Dollars de dommages et interets pour avoir téléchargé... 24 chansons! De plus, la jeune femme américaine affirme que son adresse IP à été détourné et qu'elle n'a jamais télécharger ces morceaux...(Soit dit au passage, c'est tellement simple de détourner une IP que ça m'étonne même pas). Toujours est il que à travers ce jugement absolument hallucinant, il faut y voir la vraie menace que présente ACTA, via son asso RIAA...

Enfin, pour finir, prenons le problème autrement...
Les sites de téléchargements existent et pullulent de manière intensive sur la toile. Pourquoi la RIAA préfère s'attaquer aux internautes et seulement de temps en temps aux logiciels? Parcque tout simplement, le téléchargement dit "illégal" fait les choux gras de la RIAA. Les maisons de disques vont bientôt gagner plus de tunes en procès, qu'en ventes. Pourquoi voulez-vous qu'ils s'embettent à fermer les logiciels Peer-to-Peer?

Plus d'infos :

Notre article sur ACTA (avec vidéo) : 

Et surtout, TELECHARGEZ ILLEGALEMENT un max!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Veuillez saisir votre commentaire ici...
NOTE : Tous les commentaires sont les bienvenus dans la mesure où ils sont raisonnés et constructifs.
Sont interdits, les commentaires purement insultants et manifestement racistes ainsi que les spams publicitaires pour du viagra, un iphone à 3 dollars ou un job de rêve qui paye 2000€ par jour en étant dans son lit...
En raison d'une recrudescence des spams,vous devez être maintenant inscrit pour publier. Soyez certains que ce n'est pas pour censurer et encore moins pour vous fliquer (utilisez une fausse identité si vous voulez) mais uniquement pour filtrer les spams. Vous êtes toujours libre de dire ce que vous voulez sur PlaceAuPeuple!